La Chapelle Saint-Léonard : un patrimoine valorisé

Appelée « Prieuré » dans les années 1980, l’ancienne église est devenue « Chapelle Saint-Léonard » au cours des années 1990.

L'intérieur de la Chapelle Saint-Léonard

Depuis 1982, l’édifice est ouvert au public en tant que galerie d’art ainsi que pour certaines manifestations artistiques et culturelles : concerts, expositions, spectacles de théâtre.

En 1984, les vitraux contemporains de la nef ont été créés par le maître verrier Emmanuel Chauche.

Le dallage de la nef a été entièrement changé en 1998 : des carreaux en terre cuite et des dalles en pierre de Saint-Maximin recouvrent un système de chauffage par le sol.
Une opération de sondage a été effectuée par le Service régional d’archéologie. Les travaux ont permis de mettre à jour plusieurs ossements dont un squelette entier.

En 2013, les dalles funéraires seigneuriales du XVIIe siècle (famille Patrocles) ont été restaurées et scellées sur les murs du chœur.
L’année suivante, la série des quatorze portraits lombards de Bonifacio Bembo (XVe siècle) fixés sur le garde-corps de la tribune, ont été restaurés à leur tour. Ils avaient été préalablement inscrits à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 2012.

En 2016, la pietà du XVe siècle a été restaurée et installée sur le maître-autel.

_______
Sources :
Archives municipales de Croissy : Création de nouveaux vitraux dans la Chapelle Saint-Léonard 1 M 13 ; Travaux de réfection du sol de la Chapelle Saint-Léonard 1 M 20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire