Les commerces : le 27 boulevard Hostachy

Située en plein cœur du boulevard Hostachy, cette maison abrite un commerce au rez-de-chaussée depuis les années 1930.
C’était à l’origine le pavillon du gardien d’une grande villa située à l’arrière. Les deux habitations avaient été édifiées au milieu du XIXe siècle. Le pavillon était simplement composé d’un rez-de-chaussée surmonté d’un étage. Chaque niveau était percé d’une seule fenêtre côté boulevard.


Le pavillon du n°27 dans les années 1900

En 1923, le docteur Porcheron ouvre au rez-de-chaussée son cabinet médical. En 1930, le cabinet quitte le boulevard pour s’installer avenue de Wailly : la maison est alors achetée par l’artisan électricien Alphonse Cancé qui transforme et aménage le rez-de-chaussée en local commercial. L’année suivante, Alphonse Cancé double la surface de son magasin côté gauche et fait ouvrir deux larges vitrines sur le boulevard. La devanture prend l’aspect qu’elle n’a pas quitté depuis.


Une partie de la devanture en 1932

La boutique d’Alphonse Cancé n’est pas une simple entreprise d’électricité, c’est aussi un bazar quincaillerie, Le Bazar de la Mairie, on y répare et vend des radios TSF, des téléphones, des appareils photo, des phonographes, on y vend même des disques 78 tours à côté des produits d’entretien. 

Pendant plus de 30 ans, Alphonse Cancé a été chargé par la municipalité d’illuminer la ville pour la fête de la carotte. Il prend sa retraite au milieu des années 1960.


La boutique est alors reprise par Robert Marchand qui y ouvre La Droguerie de la Mairie dans laquelle on trouve toujours des articles de quincaillerie et des « couleurs et vernis » mais le commerce se spécialise davantage dans la bimbeloterie et les articles de fantaisie.


La droguerie en 1972 pendant la fête de la carotte

En 1979, changement de propriétaire et changement d’enseigne, la droguerie-bazar prend le nom de Mandarine. La devanture est complètement modernisée l’année suivante avec l’installation de sa mémorable enseigne accompagnée du slogan « joujou - cado - foto ». La boutique est en effet spécialisée dans les cadeaux et les petits objets décoratifs.


Mandarine, en 1994

Mandarine
baisse définitivement son store au début des années 2000. En septembre 2003, s'ouvre L’Atelier des Anges, une boutique de décoration, d’objets de charmes et de brocante.


L'Atelier des Anges, 2003

Et depuis avril 2015, Sous Les Étoiles, un commerce spécialisé dans les vêtements femmes et enfants, les bijoux et les accessoires.


_______
Sources :
Archives municipales, autorisations de construction 4T9,
Archives municipales, listes électorales 1 K 1-2,
Archives municipales, recensements de population 1 F2,
Archives municipales, certificats d’inscription au registre du commerce 2F 1-2,
Archives municipales, magazines municipaux, 1 PER,
Archives municipales, fonds iconographique, 4Fi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire