Les quatorze portraits lombards de la chapelle Saint-Léonard

Qui aurait pu imaginer que des œuvres de Bonifacio Bembo, l’un des maîtres italiens du Quattrocento, peintre favori du duc de Milan au milieu du XVe siècle, décoraient la tribune en bois de la chapelle Saint-Léonard ?

La tribune de la chapelle Saint-Léonard

Depuis son ouverture au public au début des années 1980, des milliers de visiteurs sont passés dessous sans jamais soupçonner la préciosité de cette série de quatorze petits portraits, rarissimes témoignages artistiques de la transition entre gothique et renaissance en Italie.

Installés sur le garde-corps de la tribune de la chapelle au début du XXe siècle par le peintre et collectionneur Théophile Poilpot, inconnus des spécialistes, non répertoriés, les quatorze portraits dormaient dans l’oubli…
Depuis mars 2012, ils sont inscrits à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
Les quatorze portraits se répartissent en deux séries distinctes.


Bonifacio Bembo : la première série, tempera sur bois,
36 x 30 cm chaque panneau, vers 1470

La première série montre cinq personnages en buste, présentés de face ou de profil dans un arc polylobé soutenu par des colonnes torses. Ces cinq portraits proviennent du décor du plafond peint d’un couvent de Lombardie, à Crémone, démantelé à la fin du XIXe siècle. Dispersés, on en trouve aujourd’hui de même provenance dans les grandes collections publiques et privées en Europe et aux États-Unis. En France, le Musée des arts décoratifs de Paris et le Musée national de la Renaissance à Écouen en possèdent quelques uns. 

Bonifacio Bembo : la deuxième série, tempera sur bois,
36 x 30 cm chaque panneau, vers 1460-1470

La deuxième série, plus hétérogène, montre neuf personnages légendaires en buste tenant chacun un phylactère avec son nom.
Atout patrimonial et touristique pour Croissy-sur-Seine, les quatorze portraits sont partis en atelier en novembre 2013 pour retrouver, à près de 550 ans…, une seconde jeunesse bien méritée ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire