Les collégiens 1978-2008 : 30 ans après !

Cette initiative, cette ancienne collégienne de Croissy l’a prise suite à une discussion avec une vieille amie qui lui disait : "Je me demande ce que chacun est devenu ?" 
Elle a alors lancé le pari et a retrouvé 19 élèves (2 n'ont pas souhaité participer aux retrouvailles) de sa classe de 4e B, 30 ans après.

La 4e B, année scolaire 1978-1979.
 
"Dès la mi-novembre j’avais réussi à retrouver 19 élèves, sur les 23 de la photo. Sur les 24 élèves de cette année là (1 était malade le jour de la photo), 16 habitent en banlieue parisienne, dont 5 à Croissy, 4 au Vésinet. Les 8 qui restent sont en Province, Bordeaux, Avignon, Oison (45), Breuilpont (27), Chalon-sur-Saône (71), Tours et Toulouse.
Quand nous avons retrouvé notre professeur principale, Madame Avarre, qui mérite d’être citée, elle m’a dit au téléphone lors de mon premier appel : C’est formidable ! J’attendais un tel appel depuis 30 ans ! Elle avait demandé aux différentes principales du collège de créer un club des anciens, et on lui avait toujours rit au nez !
Ensuite elle nous a surprise, car elle se souvenait de nous. Elle a été professeur au collège Jean-Moulin jusqu’en 2005 ! C’est vous dire le nombre d’élèves qu’elle a eu dans toute sa carrière...

Elle se souvenait de nous, car elle avait eu une promotion, en 1979, pour être principale adjointe à Saint-Germain-en-Laye et elle avait refusé le poste, en prétextant qu’elle s’était trop attachée à nous ! Elle avait aussi gardé les cassettes audio sur lesquelles elle nous enregistrait pendant les cours de français et anglais. Cette année là, elle était notre prof d’anglais. Nous avons eu la joie de nous entendre avec nos voix d’enfants !
Pourquoi cette classe, plutôt qu’une autre ?
Pourquoi avons-nous tous la même photo de classe, et uniquement cette année-là, aucune autre des années collège ?
Pourquoi avais-je gardé mon livre d’anglais et d’espagnol de cette année là ?
Pourquoi avais-je tous les noms de famille écrits au dos de ma photo ?
Pourquoi tout le monde (sauf 2) a répondu présent ?
Sans doute parce que nous étions déjà très soudés, très proches, quatre filles sulement mais très entourées, par des gars bien !
Lors des retrouvailles, qui se sont déroulées dans une grande simplicité et un naturel extraordinaire, nous nous sommes retrouvés comme nous nous étions quittés, 28 ans plus tôt, avec le même regard d’adolescent et bien sûr beaucoup d’émotions !
Alors dans les métiers, nous avons : pour les filles : 2 coiffeuses, dont une qui a son propre salon et 2 assistantes de direction.
Chez les garçons : 1 plombier, un garagiste, des informaticiens, un réalisateur de télévision, un juriste, un voyagiste, un directeur d’office du tourisme, un directeur Qualité, un paysagiste, un directeur artistique, un prothésiste dentaire, un commercial, un décorateur, et puis le meilleur sommelier du monde en 2000 ! Monsieur Poussier, en personne, qui nous a régalé de bon vin et champagne…Tous, nous avons un métier, du travail et une famille, à l’exception de deux célibataires…


Nous avons fini la soirée à la Trattoria, comme nous le faisions en 1978-79, lors de nos repas de fin d’année.
Mais avant de nous séparer nous nous sommes promis de ne pas nous retrouver dans 10 ans ! Mais dès l’année prochaine. Nous louerons un car et partirons pour un week-end dans les vignes, avec Olivier Poussier pour guide, bien entendu ! 


Ceci dit, avant janvier 2008, les contacts se multiplient, et chacun organise des repas et soirées entre « anciens du collège » ! C’est ainsi que le réalisateur et le juriste, qui étaient super copains en 1978, se sont rendu compte qu’ils travaillaient tous les deux chez France Télévision, mais ne s’étaient jamais croisés en 28 ans ! L’un habite Croissy, l’autre au Vésinet… 


Ma plus grande satisfaction, c’est d’avoir réussi à recréer des liens non seulement entre nous les élèves, mais aussi entre nos parents, et enfin entre nos professeurs qui se sont revus avec plaisir ! 


Le seul regret était sans doute que c’était trop court une journée ! Mais ce qui était excellent c’était d’avoir nos principaux professeurs, français : M. Lucas ; histoire/géo : Madame Billangeon ; mathématiques : Madame Azalbert ; espagnol : Madame Fagède ; anglais : Madame Avarre et même notre prof de français et histoire/géo en 6ème et 5ème : Madame Bony. 


Et aussi d’avoir pu évoquer des souvenirs de 1978, de leur dire combien on avait détesté leur cours ou combien ils nous avaient été profitables, leurs cours...!
"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire