Château de Croissy : le stade municipal

Après la Libération, le parc est transformé en équipement sportif, répondant ainsi aux demandes de plus en plus pressantes des associations, privées depuis longtemps d’un véritable terrain d’entrainement et de compétition. Pendant une trentaine d’années, des centaines de sportifs y ont usé leurs crampons…

De 1938 à 1946, les sportifs croissillons doivent se contenter d’un terrain provisoire sommairement aménagé à l’arrière du château. Grâce à l’aide financière d’une cantatrice de l’Opéra de Paris demeurant à Croissy, la Ville peut en 1947 acquérir l’extrémité du parc et l’ancienne orangerie du château.
En quelques mois, l’orangerie est métamorphosée en vestiaires tandis que les pelouses de l’ancien parc font place à un vaste stade de football.

Un match de football dans le parc vers 1950
Archives municipales 4Fi1552

De la fin des années 1940 au début des années 1970, des centaines de matchs et une dizaine de tournois internationaux de football y sont organisés par l’Union Sportive de Croissy. Dans les années
1960, une tribune métallique est construite au bord du stade, côté avenue d’Éprémesnil, et un terrain de volley et de basket est aménagé, permettant de répondre aux besoins d’équipements sportifs des établissements scolaires.

Avec l’ouverture du nouveau parc omnisports du chemin de ronde et du gymnase Jean-Moulin, le stade du château est progressivement délaissé à partir de 1975 avant d’être définitivement déserté au début des années 1990.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire